Recherche personnalisée

jeudi 30 juin 2016

Nacer Boudiaf accuse les généraux Nezzar, Toufik, Smain et Belkheir d'avoir commandité l'assassinat de son père



"L'assassin de mon père était en face de lui"

M. Boudiaf a ouvertement accusé ces 4 anciens généraux, dont deux à la retraite, d'avoir commandité l'assassinat de son père le 29 juin 1992.



www.huffpostmaghreb.com

mardi 14 juin 2016

Litige autour de la chaîne BeurTv


Le fondateur de la chaîne BeurTV, Nacer Kettane, ne veut plus que les agissements des actuels responsables de la télévision soient associés à lui. Pour cela, il a intenté un procès, à Paris puis à Alger, contre Réda Mehigueni, l’acquéreur algérien et le propriétaire majoritaire, pour récupérer « le sigle » qui appartient au propriétaire historique.

C’est un homme calme mais « déterminé» qui s’est présenté à notre rédaction pour se « désolidariser » de ce que fait actuellement BeurTv. «Je ne partage pas du tout ce que diffuse la chaîne », insiste Nacer Kettane, qui a fondé la chaîne BeurTv en 2003 en France. Il cite à titre d’exemple les attaques qu’a porté BeurTv à l’opérateur de téléphonie mobile, Djezzy. « Je n’ai rien à voir avec cela », dit-il. Il reproche au nouveau propriétaire majoritaire (Reda Mehigueni détient 80% des parts) de sortir de la ligne éditoriale.

« Je suis le seul garant de la ligne éditoriale », insiste Nacer Kettane qui estime que son associé l’a spolié. « Aujourd’hui, la SARL BeurTV (qui diffuse la chaîne) est gelée. L’agrément de la chaîne n’existe plus au sein du CSA (Conseil national de l’audiovisuel qui régule cette activité en France) », ajoute encore l’homme d’affaires franco-algérien qui possède également le réseau des radios communautaires BEUR FM. Il affirme être le propriétaire exclusif du logo BeurTv.

Contacté au téléphone, Réda Mehigueni réfute les accusations de Nacer Kettane. Il indique que si son associé se sent lésé, « il n’a qu’à déposer plainte en France où est domiciliée la société » BeurTV. « J’ai mes arguments », ajoutera le propriétaire de la société Vox Algérie, qui abrite aujourd’hui les studios de BeurTv. Réda Mehigueni estime qu’étant majoritaire, il est « libre » de donner l’orientation qu’il veut la chaîne de télévision qui n’émet plus en France.

Fondée en 2003 dans le sillage de radios communautaires qui portent la même appellation, BeurTv se voulait être une «chaine communautaire » en France. Mais elle a longtemps œuvré pour porter l’image de l’Algérie dans ce pays. Une ligne qui n’a pas forcément permis à la chaîne de survivre. Elle s’est vite heurtée à des problèmes de trésorerie. Ce qui a poussé Nacer Kettane, très actif en France et en Algérie, à céder une partie des actions à réda Mehigueni. C’est ce dernier qui gère la chaîne depuis 5 ans.

Ali Boukhlef
El Watan 13.06.16

www.elwatan.com
www.dziri-dz.com
Recherche personnalisée