Recherche personnalisée

samedi 3 septembre 2016

NABIL FARES Laisse un Maghreb orphelin


L’écrivain Nabil Fares est décédé ce mardi 30 août à Paris. Ecrivain, essayiste mais aussi psychanalyste, Nabil Fares laisse derrière lui une oeuvre intitulée Maghreb, étrangeté et amazighité, récemment éditée chez Koukou éditions. Il sera inhumé demain à 10h au cimetière Vaudrans, à Marseille.

Né en 1940 à Skikda, Nabil Fares est le fils de Abderrahmane Fares, ancien président de l’Exécutif provisoire algérien en 1962 au lendemain de l’indépendance. Après des études secondaires au lycée de Ben Aknoun, il étudie la philosophie, l’anthropologie et la littérature à l’université d’Alger. Durant la guerre de Libération, il participe aux grèves des lycéens de 1956 avant de rejoindre les rangs du Front de libération nationale (FLN). Docteur d’Etat en lettres, Nabil Fares enseigne la littérature en Algérie et en France, où il exerce comme maître de conférences à l’université de Grenoble (France). Ses contributions dans le domaine de la psychanalyse ont été publiées notamment dans la revue Chimères et la Revue du collège de psychanalystes.


El Watan Week-end
Vendredi 2 septembre 2016

ecrivainsmaghrebins.blogspot.com - Nabil Fares
Recherche personnalisée