Recherche personnalisée

vendredi 29 juillet 2016

Le Monde Diplomatique Aout 1992


« L’Algérie à la dérive »


L’arrêt du processus électoral [en janvier 1992] n’était pas seulement contre le FIS mais aussi contre le FLN ; et la politique des six derniers mois engagée sous la présidence de Mohamed Boudiaf était assurément autant une tentative de se débarrasser du FIS que du FLN (ne dit-on pas que l’un est le fils de l’autre ?).
Mohamed Boudiaf, en six mois de travail acharné et de communication intensive avec toutes les couches de la population, commençait à réconcilier les Algériens avec leur Histoire et avec leurs langues. Il commençait surtout à réconcilier la jeunesse avec sa terre natale et avec la vie.

https://www.monde-diplomatique.fr/1992/08/A/44641
Recherche personnalisée