Recherche personnalisée

dimanche 18 octobre 2015

Je le dis par Agrane Fateh



Ainsi ce sieur tueur, (au moins d’un jeune du service national dont il a reconnu les faits en public dans une interview) cet ex chef d’une armée criminelle qui avait mis le pays à feu et a sang, fait le coq et la poule en un tour de main comme une marionnette dont on n’arrive pas a situer exactement qui détient sa ficelle et la fait jouer aussi sordidement et piètrement Le coq quand dans une interview donnée à la chaine privée El Watan, Madani Mezrag, menace le président de la république et le défie d’interdire le parti qu’il prépare pour assassiner l’Algérie.

Et la poule quand quelques jours après manquant de grains peut etre (car il faudrait se rapprocher de prés et regarder de quoi il vit ce sinistre quidam et dans quelle mains il picore) il se rebiffe et voudrait seulement conseiller le président, comment le laisser avec sa nébuleuse islamiste intégriste, achever pour de bon la république et l’état national (sic).

Mais c’est devant le juge qu’il doit atterrir pardi, si on suppose que la chaine El Watan a enfreint la loi, lui il a fait autant et plus, c’est un criminel qui se dit n’avoir jamais demandé pardon pour son crime et que c’est la république qui doit lui présenter ses excuses après qu’il l’ai agressé et tué ses meilleurs enfants !

Tantôt coq tantôt poule c’est connu de la duplicité des intégristes islamistes mais disons le aussi, de ceux qui les écoutent les manipulent et ont font des interlocuteurs privilégiés, c’est la même matrice idéologique !

Cette basse cour est mortellement venimeuse pour le corps sain de la république ! Pour que cesse cette représentation macabre !!!! baisser le rideau allumez les lumières.

www.raina-dz.net
Recherche personnalisée