Recherche personnalisée

jeudi 7 mai 2015

Abdelhak Brerhi : J'en connais "des emirs"


Alors qu'il était ministre de l'Enseignement supérieur, M. Abdelhak Brerhi devait gérer à une certaine époque, la tension qui régnait dans une université d'Alger et menée par les islamistes. " Pour moi, l'appellation "émir" ne m'est pas étrangère. L'étudiant que j'ai reçu à cette époque de turbulences se faisait appeler "émir" du groupe estudiantin de la mouvance intégriste. "

Si de nos jours, les terroristes égorgent d'innocentes victimes, durant la décennie 80, les extrémistes religieux des universités, s'attaquaient à tout ce qui était affilié au modernisme et aux cultures universelles.

Liberté Mercredi 1 août 2001


Recherche personnalisée