Recherche personnalisée

samedi 27 juillet 2013

Le carroussel de la mort


Les manifestants face à l'armée ou le désarroi d'une jeunesse qui s'adonne à un jeu dangereux

Une vague d'arrestations s'est abattue depuis vendredi notamment dans les rangs du Front Islamique du Salut. Abdelkader Moghni et Achour Rebihi tous deux membres du bureau exécutif du FIS, ont été arrêtés ces deux derniers jours et Abderezak Radjem est recherché pour avoir selon le commandement de la gendarmerie " publié des communiqués portant atteinte à l'unité nationale ".

Les interpellations se comptent par ailleurs par centaines, suite aux affrontements qui ont opposé dès la fin de la prière du vendredi, militants et sympathisants du FIS aux forces de sécurité. 150 personnes à Sidi Bel-Abbès, 80, à Bordj El Kiffan (près d'Alger), 16 à Médéa ont été interpellées entre vendredi et samedi.

Des opérations analogues ont été menées dans pratiquement toutes les villes où il y a eu des affrontements et l'on signale plusieurs interpellations parmi les présidents d'A.P.C et des membres d'Assemblées de wilaya.

On apprend en outre que le tribunal de Constantine a prononcé 13 condamnations à rencontre de prévenus qui avaient, le 1er février participé à des manifestations organisées pour protester contre l'arrestation d'un imam de la ville.

Les peines vont de 3 à 7 mois de prison ferme, a-t-on annoncé de source judiciaire. Le bilan provisoire des affrontements pour les deux seules journées de vendredi et de samedi s'alourdit d'heure en heure pour atteindre près d'une vingtaine de morts (surtout des manifestants, des victimes sont cependant recensées aussi dans les rangs des forces de l'ordre) ...

Par Ahmed Ancer
El Watan 09.02.1992
Recherche personnalisée