Recherche personnalisée

lundi 4 mars 2013

ARABIE SAOUDITE - Rapport accablant de Freedom House


L'organisation américaine de défense des droits de l'homme Freedom House accuse l'Arabie Saoudite de propager la haine dans les mosquées aux Etats-Unis. Selon un récent rapport, la « propagande étudiée du gouvernement saoudien reflète une idéologie totalitaire de haine, qui peut inciter à la violence ». « Riyad n'a pas le droit de diffuser la haine sur le territoire américain », estime l'ONG. Le rapport de 89 pages intitulé « Les publications saoudiennes contenant une idéologie de haine remplissent les mosquées américaines » est le résultat d'un an de recherches à partir de documents publiés par le gouvernement saoudien et récupérés dans plus d'une douzaine de mosquées aux Etats-Unis. « De telles publications qui font l'apologie d'une idéologie de haine, n'ont pas leur place dans une nation fondée sur la liberté religieuse et la tolérance », écrit dans l'avant-propos James Woolsey, président du conseil d'administration de l'ONG. Les publications rédigées en langue arabe affirment que « c'est une obligation religieuse pour les musulmans de haïr les chrétiens et les juifs, et elles les préviennent contre toute imitation, amitié, entraide ou participation à leurs fêtes et cérémonies », affirme le rapport. Les documents « font la promotion du mépris à l'égard des Etats-Unis » et « condamnent la démocratie comme non islamique ». Ils affirment que lorsque les musulmans sont « sur des terres de non-croyants, ils doivent se comporter comme s'ils étaient en mission derrière les lignes ennemies », selon le rapport. Par ailleurs, une conférence internationale sur les moyens d'éradiquer le terrorisme international sera organisée du 5 au 6 février à Riyad, a rapporté un journal saoudien. Outre l'Arabie Saoudite, les délégués de 49 pays dont les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, l'Allemagne et la Russie, ainsi que des représentants de plusieurs organisations internationales, participeront à cette conférence de quatre jours, a indiqué le quotidien anglophone Arab News. Les participants doivent notamment discuter des « moyens d'éradiquer le terrorisme international, et des mesures à prendre pour empêcher le blanchiment d'argent, et la contrebande de drogue et d'armes », précise le journal.

El Watan lundi 31 janvier 2005



Recherche personnalisée