Recherche personnalisée

jeudi 1 novembre 2012

Les Premiers Berberes


Cet ouvrage de Malika Hachid, qui vient d'obtenir le prix de la Fondation Asselah, consacre 20 années de recherches, d'études et de comparaisons.

Vingt années de recherches, d'études et de comparaisons, dans le Sahara, le Tassili, la Vallée du Nil, ont donné naissance aux Pierres écrites de l'Atlas — écrites en deux volumes —, le Tassili des Ijjer, aux sources de l'Afrique, 50 siècles avant les pyramides, enfin les Premiers berbères ...

A travers cet ouvrage, l'auteur esquisse les grandes lignes d'une théorie synthétique des origines des berbères " depuis leur apparition dans les derniers millénaires de la préhistoire jusqu'à la veille de l'islam en passant par l'Antiquité ".

" Il y a 11 000 ans, les premiers berbères ..., t c'est aussi le concours de 3 disciplines scientifiques, à savoir la linguistique historique, l'archéologie et la paléontologie humaine, pour interroger le sable du désert, les pierres, les légendes. L'auteur s'attarde tour à tour, sur l'art rupestre des premiers berbères, leurs monuments funéraires, les chroniques de l'Egypte prédynastique et pharaonique, celles des auteurs gréco-latins, enfin des référants historiques du Proche-Orient, du monde égéen et des empires carthaginois et romains. En clair, c'est tout le cheminement historique de ce peuple que l'auteur essaye de retracer Protoberbères de la préhistoire.

Paléoberbères de l'Antiquité. Libyens et Garamantes des auteurs antiques, Sanhadjs du Moyen-âge, enfin Touaregs ou Imazighen des temps modernes. Avec un intérêt particulier cependant, pour leur organisation sociale, leurs cultures, leurs religions, leurs rapports intergroupes, qu'ils soient Blancs; Noirs ou Métis, ou enfin Méchtoïdes ou Protoméditerranéens. C'est que l'Afrique du Nord a toujours été une terre multi-culturelle, souligne Malika Hachid, riche de sa diversité ethnique, de ses langues et de ses religions. Cependant, ajoute-t-elle, " il n'y a aucun doute que l'origine des premiers berbères, de leur culture, de leur identité est assurément autochtone ". L'auteur insiste là-dessus : " Les Berbères sont de pure souche africaine ", sans ne rien renier du caractère " mixte " de cette dernière.



M. Hachid. expliquera, à cet effet, que les " Méchtoïdes " sont strictement autochtones, tandis que les Protoméditerranéens sont arrivés sur les rives de la Méditerranée à une époque si reculée de la préhistoire qu'il serait impossible aujourd'hui, de dire avec précision s'ils sont étrangers ou pas.

La cohabitation de ces deux groupes, sur les plans culturel et anthropologique va, néanmoins rassurer l'auteur de cette étude dans sa thèse sur l'origine des Berbères. " La Berbérie, en tant qu'identité et culture s'est forgée sur la terre d'Afrique du Nord, et nulle part ailleurs ". Un puzzle qui peut porter la nom de " Tassili antique ", et qui n'accepte de se reconstituer que si l'on rassemble toutes ses pièces aujourd'hui superposées entre l'Orient, l'Occident et le Soudan, et dont on citera les rîtes de la mort, du soleil, de la lune, Nit, Ash et autres dieux dont les Égyptiens ont hérité ...

Autant de raisons le reconsidérer avec attention cependant, les apports civilisationnels de ces groupes au Sahara puis à la Méditerranée. " Les innovations économiques et culturelles ... comme la poterie ... et de tout un fonds symbolique et mythologique, jouèrent le rôle de matrice civilisationnelle qui apporta progrès et spiritualité aux hommes, tant en Afrique que sur les rives de la Méditerranée ". C'est toute la conviction de Malika Hachid qu' " un fonds culturel africain, au centre de ce vaste Sahara, n'a pas été sans influence sur ces régions périphériques et, notamment, certaines cultures de la vallée du Nil ". Les Premiers Berbères, c'est l'aventure passionnante d'un groupe qui s'est distingué par une incroyable permanence à travers les âges et les vicissitudes ".

D.A (Liberté lundi 19 mars 2001)

fr.wikipedia.org - Malika Hachid


Recherche personnalisée