Recherche personnalisée

samedi 31 décembre 2011

Yves Courriere


Enfant, il lit Albert Londres, Oscar Wilde et se passionne pour les récits d'aventures. Devenu journaliste, il rejoint en 1957 la rédaction de Radio-Luxembourg et participe à l'émission d'Armand Jammot « 10 Millions d'auditeurs », premier magazine d'actualité radiophonique de l'après-guerre.
Il est alors envoyé en reportage en 1958 pour suivre les voyages du général de Gaulle en Afrique, et se rend dans les pays victimes de conflits armés, guerres civiles ou révolutions, notamment en Inde, au Moyen-Orient et en Algérie. Il couvre à ce titre la guerre d'Algérie, ce qui lui vaut d'être le plus jeune journaliste à recevoir le Prix Albert-Londres, en 1966. Il tire de ces événements une oeuvre monumentale qui fait encore référence, La guerre d'Algérie, récompensée à sa sortie par le Prix de l'Académie française et qui sera éditée à plus d'un million d'exemplaires.
Il couvre le procès Eichmann en 1961, la traversée inaugurale du France en 1962, s'imposant comme l'une des grandes signatures du journalisme. En 1967, c'est lui qui anime la première édition des Dossiers de l'écran sur la deuxième chaîne de l'ORTF, une émission qui accueillera d'autres présentateurs au cours de ses 24 ans de diffusion. Il décide à partir de 1968 d'arrêter son activité de reporter pour se consacrer à une carrière d'écrivain. Il publie notamment des romans et plusieurs biographies sur des personnalités emblématiques de la première moitié du XXe siècle comme Joseph Kessel, Jacques Prévert, Roger Vailland ou Pierre Lazareff.
En 1970, il réalise avec Philippe Monnier le premier documentaire consacré à la guerre d’Algérie.



Hocine Aït Ahmed , Pierre Laffont et Yves Courrière sur le plateau de Antenne 2 Midi


www.ina.fr - Yves Courrière JT 20H - 16/10/1971

fr.wikipedia.org - Yves Courrière
fr.wikipedia.org - Affaire Si Salah




Recherche personnalisée