Recherche personnalisée

mercredi 14 décembre 2011

Mohamed Khair-Eddine


Mohammed Khaïr-Eddine est un écrivain marocain, né en 1941 à Tafraout, mort le 18 novembre 1995 à Rabat.

Mohammed Khaïr-Eddine est l'un des grands écrivains de la littérature francophone marocaine.
Il est né en 1941 à Tafraout, petite ville de la région Sous-Massa-Drâa (province de Tiznit), au sud du Maroc, à 180 km au sud d'Agadir.
Très marqué par le séisme de 1960, il s’installe à Agadir en 1961 et y vit jusqu’en 1963. Il est chargé par la Sécurité sociale d'enquêter auprès de la population. Jeune écrivain, il fréquente ensuite le cercle des Amitiés littéraires et artistique de Casablanca. En 1964, il fonde, avec Mostafa Nissaboury, le mouvement Poésie toute.
Il s'exile volontairement en France en 1965, et devient, pour subsister, ouvrier dans la banlieue parisienne. À partir de 1966, il publie dans la revue Encres vives et collabore en même temps à la revue Les Lettres nouvelles et à Présence africaine. En 1967, c'est la révélation de son roman Agadir, salué par le prix Enfants terribles, qu'avait fondé Jean Cocteau.
En 1979, il s'installe à nouveau au Maroc. Il meurt à Rabat le 18 novembre 1995, jour de la fête de l'Indépendance du Maroc.



Oeuvres
Ses oeuvres ont été publiées, pour la plupart, aux Éditions du Seuil :

Le Roi, Jean-Paul Michel éditeur, Brive, 1966
Agadir, 1967
Corps négatif, 1968
Histoire d'un Bon Dieu, 1968
Soleil arachnide, 1969

Moi l'aigre, 1970
Le Déterreur, 1973
Ce Maroc !, 1975


Une odeur de mantèque, 1976


Un écrivain marocain en exil raconte, par le truchement d'un personnage de vieillard, habitant d'un lointain village, et sur le mode le plus direct et le plus lyrique qui soit, ses hantises d'homme de la terre qu'il a quittée. Son passé jaillit, torturé, plein d'odeurs et de bouillonnements - la mantèque, c'est la graisse animale dans laquelle on fait la cuisine -, et son avenir de misère se fait jour aussi, au rythme des imprécations et des cris de joie, de la virulence politique et du grognement de plaisir. Voyage onirique, mémoire et histoire s'entremêlent ici pour nous donner à lire l'un des romans majeurs de Mohammed Khaïr-Eddine.

Une vie, un rêve, un peuple, toujours errants, 1978
Résurrection des fleurs sauvages, Éditions Stouky et Sedki, Rabat, 1981
Légende et vie d'Agoun'chich, 1984
Il était une fois un vieux couple heureux, 1993


Il était une fois, effectivement, un vieux couple heureux. Des Berbères de la montagne marocaine, soumis au rythme doux de la vie villageoise, à l'observation des saisons et des couleurs du ciel. La femme prépare des plats ancestraux, tandis que le vieux Bouchaïb compose, tout en fumant et savourant du thé, un long poème calligraphié dans la langue des anciens touaregs. Les changements du modernisme commencent à peine à atteindre leur village reculé. Et bientôt, grâce à l'imam qui dirige la mosquée, les poèmes de Bouchaïb sont mis en musique, diffusés à la radio et entendus par tous... Loin des fulgurances et des éclats flamboyants et sombres qui ont fait sa gloire, l'auteur d'Agadir et du Déterreur, mort en 1995, nous livre ici plus qu'un testament : le roman de l'apaisement qu'il avait tant rêvé.

Faune détériorée, 1997

Le Temps des refus, entretiens 1966-1995, 1999


Les Cerbères, 1999


... Je suis revenu ici pour être enterré dans une intimité proverbiale. Une intimité que seuls ont appréciée les apôtres, les saints et suppliciés des premiers temps de l'Eglise... Maintenant, je n'éprouve plus aucune douleur. Je suis totalement indépendant de mon corps bien qu'il me retienne encore ici. J'entends déjà les tambours, les sanglots et les avertissements des sorciers, les discours et les condoléances, bref ! toute l'hypocrisie de ce monde qui croit me rendre l'hommage ultime en s'y prenant si mal au lieu de garder une dignité à toute épreuve. Mais, on vient, je ferais mieux de me taire... Ah ! Qui est là ? Eh ! Qui est là ?


On Ne Met Pas En Cage Un Oiseau Pareil !, 2002


Le Journal que nous présentons aujourd'hui, écrit en août 1995, en pleine période d'hospitalisation avancée, est donc la première oeuvre posthume portée à la connaissance du public. L'original consiste en deux cahiers d'écolier formant en tout 151 pages manuscrites d'une écriture ferme et très régulière, quasiment sans rature (123 pour le premier cahier, 28 pour le second). Cette édition restitue le texte dans sa plus totale intégrité.

L'enterrement Et Autres Proses Brèves (1963-1994), 2010


L'ouvrage que nous proposons au lecteur rassemble les "proses brèves" retrouvées que Mohammed Khaïr-Eddine avait publiées de son vivant dans différents périodiques : de 1966, date de la publication de L'Enterrement - première nouvelle qui marqua son entrée réelle en littérature, et qui obtint le Prix de la nouvelle maghrébine créé alors par la revue Preuves - à 1995, soit peu de temps avant sa mort, où il mit le point final au dernier texte de ce recueil, Testament d'un moribond. Jusque-là dispersées, rédigées en diverses circonstances, ces "proses brèves" aux tons et formes variés, s'enracinent dans le terroir matriciel qu'est pour Mohammed Khaïr-Eddine le Sud marocain : le Pays chleuh, lieu de l'enfance du poète, de l'enracinement des ancêtres, avec ses légendes et ses mythes, ses traditions immémoriales, ses croyances magico-religieuses, ses soleils éclatants, ses montagnes abruptes de granit rose, ses hautes roches dénudées, ses torrents impétueux, ses hommes rudes, sa faune de reptiles et d'insectes venimeux, sa flore d'épineux... Elles se nourrissent du même coup du "souffle suprême de l'Atlas". Ce souffle constant des cimes "qui maintient en état l'influx vital ", régénérateur du socle tectonique ancestral. On y trouve avec bonheur ce regard lucide et décapant qui stimule et éveille la conscience, cette sensibilité extrême d'une âme habitée par la Terre comme toujours préoccupée des menaces qui pèsent sur les fragiles équilibres de la nature.

Essai
Zemouri Qandil, Profil littéraire Mohammed Khaïr-Eddine : IL était une fois un vieux couple heureux, Édilivre, 2010 (ISBN 9782812124518) (notice BNF no FRBNF421605387) (livre comportant des extraits analysés, une lecture cursive de l'œuvre, des notions sur l'intertextualité, le rêve, les traditions berbères, le bestiaire, le symbolisme...etc.)

fr.wikipedia.org - Mohammed Khair-Eddine
sadayour.blogspot.com


Recherche personnalisée