Recherche personnalisée

lundi 17 octobre 2011

Biskra (Vescera)


Pendant l'ère musulmane, la ville de Biskra sera le siège de Koceila. Ibn Khaldoun décrit le litige entre les deux chefs Koceila et Oqba Ibn Nafi Al Fihri. Koceila étant chef des berbères, il avait le commandement de toutes les tribus chaouis Zénètes et de sa tribu des Aurébas. Et après ce litige, Biskra sera sous le commandement de Oqba Ibn Nafi Al Fihri et sous la dynastie des Omeyades. Koceila change de siège et nomme Kairouan comme capitale berbère et déclare être chrétien en voulant se rebeller contre l'autorité des Ommeyades.
La reine des Aurès la Kahina se soulève contre Oqba Ibn Nafi Al Fihri à cause de la mort de son général Koceila. Cette héroïne vengera la mort de Koceila. Elle ordonne à la tribu de Tahouda de tuer le Khalif OmmeyyadeOqba Ibn Nafi Al Fihri près de l'actuelle ville de sidi okba.



Livre de la FNAC

L'antique ville de Biskra se nommait Vescera. Les Romains l'appelaient aussi Ad Piscinam à cause des eaux thermales présentes non loin de là. Au V siècle, l'un de ses évêques, Optât de Vescera, fut envoyé en exil par les Vandales. Par la suite, différentes dynasties arabes s'y succédèrent (Beni-Hammad, Hilaliens, Hafsides, Merinides). Conquise par les Turcs au XVIL siècle, la ville ne redevint florissante au niveau du commerce et de l'agriculture qu'au siècle suivant. En 1844, le duc d'Aumale l'occupa et y réunit une petite garnison. Cette compagnie, entièrement massacrée, entraîna l'envoi de forces plus importantes qui assurèrent la soumission du pays. En 1849, l'insurrection des Zibans fut réprimée et se termina par la prise et la destruction du village et de l'oasis de Zaatcha.
livre.fnac.com - De Batna à Biskra, l'est du Constantinois Teddy Alzieu



Publié en 1921, écrite par G. de Vulpillières et éditée par le Syndicat d’Initiative de Biskra, cette Monographie de Biskra et du Sahara constantinois comprend une notice descriptive de la région, des notes sur la géographie, le climat, la faune et la flore, un long chapitre sur l’histoire de la ville et le descriptif de quelques excursions. Illustré de photographies d’époque, il constitue un excellent témoignage sur la capitale touristique du Sud constantinois.
livre.fnac.com - Biskra et le Sahara constantinois

Histoire :
Les Zénètes, également appelés Zenata ou Iznaten ou Igzenaten ou Ituzinaten ou Iznassen, forment un groupe de diverses populations amazighes au Maghreb et sont les fondateurs de plusieurs États berbères au Maghreb, en Europe et en Afrique. Ils sont nomades et sédentaires à la fois, et ces derniers sont les bâtisseurs des villes. Rachid Bellil déclare « qu'il serait une erreur de dire que les Zénètes sont uniquement nomades, car ils sont les fondateurs des villes » propos que confirment les écrits d' Ibn Khaldoun. Ce peuple a opéré le plus grand changement du Maghreb, une grande partie des Zénètes s'identifie aux Arabes comme le déclare Poitiron, « Les Zénètes disparaîtront vers VIIIe siècle et qui couvraient le quart de l'Afrique du Nord, est un des faits les plus extraordinaires qu'ait connus le Maghreb. La similitude de vie et de domaine amène une arabisation rapide, accélérée par le désir des Zenata de s’anoblir, de paraître Arabes ». Ils sont arabophones et berbérophones, ces derniers ont comme langue mère le Zénète.
Au Maghreb, les Zénètes sont concentrés de Tripoli jusqu’à Tanger dont la majorité se dit Arabe. Ce qui représente une grande masse humaine sur l’échelle de la population Maghrébine.

Awraba (ou encore « Aouraba », « Auraba », « Awarba ») est un groupe ethnique berbère de l'Afrique du Nord originaire de Libye. Les Grecs décrivirent les Awraba dans l'antiquité comme étant les plus braves et les plus correctes des Berbères.

fr.wikipedia.org - Biskra
fr.wikipedia.org - Awraba
fr.wikipedia.org - Awraba

Les premiers qu'on appelle les Zénètes se retrouvent aujourd’hui presque tous en Libye


تمتاز مدينة الزنتان بموقعها المتوسط لسلسلة جبل نفوسة جنوب غرب مدينة طرابلس بمسافة 160 كم وتعتبر قبائل الزنتان من القبائل العربية الكبيرة التي استوطنت ليبيا ولها أدواراً فاعلة اجتماعياً وسياسياً ضمن المجتمع الليبي في الحرب والسلم وساهم رجالها أفراداً وجماعات بتضحيات جسيمة في صنع التاريخ الوطني خلال الحرب ضد الغزو الأجنبي وفي السلام شاركوا في البناء والتنمية وقدمت للبلاد الكثير من الأطباء والمهندسين والعلماء والكتاب والفنانين في مختلف العلوم والآداب..وهي اليوم إذ تحتفل في هذا المهرجان الثقافي السياحي إنما تشارك بذلك أبناء الشعب الليبي أفراحهم بمناسبة عيد ثورتهم وانتصاراتهم الوطنية والعالمية متطلعة إلى المزيد من التقدم والرخاء في كل المجالات السياسية والثقافية والعلمية والاقتصادية والتعليمية والصحية

Dans cette vidéo d'Aljazeera on peut lire que les Zénètes étaient des tribus arabes venues colonisées la Libye. Or c'est archi-faux, ces tribus ne venaient de nulle part car ils vivaient dans cette région avant même l'existence des Arabes.
Quant aux autres, les Awraba, il se nomment aujourd'hui les 3roubi (les arabes) par opposition au roumi (citoyen de Rome). Cette appellation presque semblable au mot arabe a été assimilée a l'original et est devenue aujourd’hui même une référence a l'origine des populations nord-africaines mise en exergue par la totalité des sociologues, des historiens et même des chercheurs qui ont été dépassés plutôt par leurs assentiments d’infériorité face a l’avancée scientifique du colonisateur que par la recherche de la vérité étymologique des mots qui dérivent de la même langue mère parlée de l’Arabie au Maghreb; comme en hébreux on trouve des mots qui ressemblent a ceux des arabes ou l’araméen (prononciation et étymologie ), etc...
On retrouve les 3roubi aujourd’hui dans un croissant qui va de Biskra a Sebdou.

Emplacement des Awraba (Ghraba)

Recherche personnalisée