Recherche personnalisée

vendredi 5 août 2011

Mahi Binebine


Mahi Binebine (ماحي بنيبين), né en 1959 à Marrakech, est un peintre marocain, également sculpteur et écrivain.

Il s'installe à Paris en 1980 pour y poursuivre ses études de mathématiques qu'il enseigne pendant huit ans.

Puis il se consacre à l'écriture et à la peinture. Il écrit plusieurs romans traduits en une dizaine de langues. Il habite à New York de 1994 à 1999. Ses peintures font partie de la collection permanente du musée Solomon R. Guggenheim de New York. Il revient à Marrakech en 2002. Peintre et écrivain, Mahi Binebine partage son temps depuis une vingtaine d'années entre la France, le Maroc et les États-Unis. Son premier roman, 'Le Sommeil de l'esclave' (Stock, 1992), a obtenu le prix Méditerranée. Ses trois derniers ouvrages, 'Cannibales' (1999), 'Pollens' (2001, Prix de l'Amitié Franco-Arabe) et 'Terre d'ombre brûlée' (2004) sont parus chez Fayard et ont été traduits en plusieurs langues.

Publications

Le griot de Marrakech, de l'Aube, 2006.
ISBN : 275260212X


Le Griot de Marrakech et les autres nouvelles qui composent ce recueil nous font entendre le chant d’amour d’un homme à sa ville. Cet homme, c’est Mahi Binebine, et la ville, c’est Marrakech, celle qui, dès qu’on l’approche, captive et ensorcelle.

Cannibales, de l'Aube, 2005.
ISBN : 2752601557


Une nuit, près de Tanger, une petite troupe attend le moment opportun pour embarquer avec un passeur : Azzouz, le narrateur, et son cousin Réda, une jeune femme et son bébé, un Algérien rescapé d'une tuerie, Youssef, et deux Maliens. Tous unis par la force obstinée d'une même quête : extorquer au destin une vie nouvelle, une deuxième chance. Une attente ponctuée de retours en arrière, de récits d'épisodes vécus par les uns et les autres, de portraits et de silhouettes pathétiques : Morad, le "rabatteur" a vécu longtemps en France et se glorifie de son titre d'"Expulsé européen"; la jeune femme veut rejoindre son mari qui travaille en France et ne donne plus de nouvelles. Azzouz, lui a bénéficié d'un enseignement classique grâce à des religieuses, mais la mort de sa protectrice a brisé net ses élans; quant à son cousin Réda, il a réussi à s'enfuir de l'organisation des mendiants dans laquelle il avait été recruté et où son frère manchot a référé rester. Dans ce récit où s'entremêlent tendresse, humour et cruauté, se dessine le destin tragique d'une humanité cannibalisée.

Terre d'ombre brulée, Fayard, 2004.
ISBN : 2213617627

Le sommeil de l'esclave, Stock, 1992.
ISBN : 2234024889

L'écriture au tournant, co-auteur Abdellatif Laâbi, Al Manar
ISBN : 291389609X

Pollens, Fayard, 2001.
ISBN : 978-2-213-60996-6

Les étoiles de Sidi Moumen, Flammarion, 2010.
ISBN : 978-2081236363
Prix littéraire de la Mamounia, 2010


Sidi Moumen, un bidonville aux portes de Casablanca. Dans ce "quartiers" des centaines de gens survivent. Petits boulots, trouvailles dans la décharge, prostitution... tout ce qui fait le quotidien du sous-prolétariat urbain. Dans ce lieu à la fois unique et si commun dans le paysage des pays pauvres et en voie de développement, les enfants jouent au foot, se battent, s’aiment, se détestent, prennent de coups, regardent leurs parents lutter, se perdre, résister, s’abîmer un peu plus chaque jour. Dans ces lieux, la mort est une présence familière, la drogue et la violence aussi. Mais là comme ailleurs, les enfants jouent au foot. Ils rêvent de devenir le meilleur gardien de tous les temps, le nouvel attaquant phare, le défenseur infranchissable. L’auteur ne cherche à faire pleurer l’occidental moyen dans son canapé chic, il raconte juste des vies, autres, pas si loin que ça.





fr.wikipedia.org - Mahi Binebine
www.mahibinebine.com
fr-fr.facebook.com - Mahi Binebine
Recherche personnalisée