Recherche personnalisée

dimanche 12 juin 2011

Mythologies du roman policier algerien

Dr. Miloud Benhaimouda
Université de Mostaganem

Le roman policier français et anglo-saxon représente le genre littéraire populaire contemporain le plus fécond sous le rapport de la création de personnages et de lieux mythiques. Cette diffusion planétaire de mythes littéraires est spécifique de sociétés caractérisées par des structures économiques ultra rationalisées et de solides traditions en matière de pratique de lecture personnelle.

A rebours, le récit policier algérien (écrit ou filmé) remonte aux dernières décennies de la colonisation et constitue un essai d’acclimatation d’un genre propre aux sociétés industrialisées. Ainsi, dans un environnement national où se mêlent archaïsme et modernité, la précarité de la production littéraire, l’indigence des tirages, et l’absence de réelle politique du livre, rendent intelligible l’insuffisance de figures mythiques dans le roman policier algérien.
Si aucun des héros de romans policiers n’atteint à la dimension du mythe, il convient de réserver un traitement particulier à la ville d’Alger qui, depuis les voyages romantiques du 19e siècle, revêt une aura que nous pouvons considérer comme mythique, si l’on entend par là une représentation de l’imaginaire universel. La consommation d’images mythiques est paradoxalement aliénante car elle est subie, mais aussi ratifiante car elle satisfait aux exigences du principe de plaisir.








Miloud BENHAIMOUDA, attaché de recherche
Université de Mostaganem Faculté des langues et des Arts
Projet de recherche en cours : Approche socio-anthropologique de la production littéraire algérienne (français, arabe) et traduction (romans, nouvelles, théâtre)
Courriel : mbenhaimouda@crasc.dz

Article : Synergies Algérie n° 3 - 2008 pp. 61-74
www.crasc-dz.org - L’ANNUAIRE DES CHERCHEURS
Recherche personnalisée