Recherche personnalisée

vendredi 31 décembre 2010

L'ecriture comme resistance quotidienne : etre ecrivaine en Algerie et au Maroc aujourd'hui


Christine Detrez

Résumé

La situation des femmes qui écrivent aujourd'hui en Algérie et au Maroc met en lumière les enjeux liés au genre. Par l'écriture, elles transgressent les règles implicites et explicites, qui les assignent à la discrétion, et dérogent à la répartition traditionnelle des rôles. Elles encourent de ce fait les réactions parfois violentes de leur entourage, entre indifférence, remarques acerbes et obstacles concrets. Néanmoins, malgré les difficultés matérielles et psychologiques, elles persistent, et signent. L'écriture est présentée alors comme résistance face aux dominations qu'elles subissent, et leur permet, même à la marge, de renégocier leur place, et d'élargir l'espace qui leur est alloué, de repousser les murs de « leur chambre à elles ».

PLAN DE L'ARTICLE

* ÉCRIRE AU QUOTIDIEN : UNE ACTIVITÉ QUI DÉRANGE ?
o Les lois contemporaines
o Le temps d'écrire...
o Les réactions de l'entourage
* ET POURTANT ELLES ÉCRIVENT...
o Un élargissement de l'espace... limité
o Les effets de l'écriture
* CONCLUSION

Sociétés contemporaines
2010/2 (n° 78)
192 pages
Editeur
Presses de Sciences Po
Numéros antérieurs disponibles sur www.persee.fr
I.S.B.N. 9782724631937

www.cairn.info
www.leprogres.fr
fr-fr.facebook.com - Christine Detrez


Recherche personnalisée