Recherche personnalisée

lundi 8 novembre 2010

De la violence en littérature. Les écrivains algériens face au tragique

Yassine Temlali
Kateb Yacine ou les batailles littéraires de la guerre anticoloniale
Kateb Yacine n’a publié que deux romans, quelques pièces de théâtre et recueils de poésies (1). Sa notoriété, «inversement proportionnelle au volume de son œuvre» (2), tient aussi bien à son immense talent qu’à son engagement jamais démenti, dans le mouvement indépendantiste d’abord puis, après l’indépendance, dans le mouvement démocratique.
Les figuiers de Barbarie de Rachid Boudjedra
La guerre de libération nourrit dans Les Figuiers de Barbarie de Rachid Boudjedra une interrogation douloureuse sur le destin d’un peuple qui s’est soustrait au joug colonial grâce à une révolution d’une rare violence, dont l’éclat est assombri par de sanglantes purges intérieures qui ont broyé des dizaines de milliers de vies.
 
Littérature algérienne: la proximité du drame
Dans cette interview, l’écrivain Rachid Mokhtari analyse le lien entre les romans algériens parus depuis 1990 et le contexte de conflit et de violence politiques que vit l’Algérie encore aujourd’hui.
 
Recherche personnalisée