Recherche personnalisée

dimanche 28 mars 2010

Salim Bachi


Salim Bachi est un romancier né en 1971 à Annaba, dans l’Est algérien. Après un séjour d’un an à Paris en 1995, il y est revenu en 1997 pour y faire des études de lettres. Pensionnaire à l’Académie de France à Rome en 2005, il vit et travaille désormais à Paris.

Il a publié quatre romans aux éditions Gallimard dans la collection blanche, Le Chien d’Ulysse, La Kahéna, Tuez-les tous et Le silence de Mahomet qui ont été salués par la critique et ont obtenu plusieurs prix littéraires. Il a également publié un recueil de nouvelles sur la malvie en Algérie intitulé Les douze contes de minuit chez le même éditeur et un récit de voyage, Autoportrait avec Grenade, aux éditions du Rocher. Ses livres ont obtenu le prix Tropiques, le prix de la Vocation, la bourse Goncourt du premier roman et la bourse prince Pierre de Monaco de la découverte.

Il dit s'inspirer d'auteurs laïcs contemporains tels les algériens Kateb Yacine et Rachid Mimouni mais surtout influencé par les écrits du marocain Driss Chraïbi ainsi que les tunisiens Youssef Seddik et Hichem Djaït.

Son dernier roman Le silence de Mahomet présente une vision romancée et controversée de Mahomet.

Son éditeur à Alger est Barzakh, appartenant à Sofiane et Selma Hadjadj.



Publications

Le Chien d’Ulysse, Roman, Gallimard, 2001.
ISBN-10 : 2070760707
ISBN-13 : 978-2070760701


Hocine, fils d'ancien moudjahid, est doté d'une myriade de petits frères et sœurs. Quelques soirées par semaine, il travaille à la réception d'un hôtel tenu par deux sales bandits. Sa mère est inquiète parce qu'il jure et ne jeûne plus pendant le Ramadan. Lorsqu'il le peut, le jeune homme regarde en silence des films X à la télé.
On est à Cyrtha, en 1996. Quatre ans après l'assassinat du président Mohamed Boudiaf. Hocine parcourt les rues de sa ville et raconte ses visions, ses impressions, ses rencontres, sans mâcher ses mots. Il s'emporte en de longues tirades sensuelles entrecoupées de phrases sèches, pour raconter la cité où il évolue tant bien que mal. Constantine ou Alger ? Cyrtha, ville inventée, ville rêvée, rappelle aussi l'antique Cirta numide, depuis longtemps disparue.
Lyrique et profane, un somptueux roman halluciné et désespéré.

Ce livre dont la ville est le héros, Cyrtha, grouillante d’une humanité vagabonde, Cyrtha la ville labyrinthique, écrouée en elle-même dans ses arabesques touffues, nous offre la vision la plus affranchie de l’Algérie contemporaine. Renvoyant dos à dos l’Etat et son opposition islamiste, l’un comme lupanar tenu par des maquereaux galonnés, l’autre comme attente du pire, c’est une population aux abois, une jeunesse désespérée, un pays affolé désormais que l’auteur nous dépeint avec un talent inhabituel.

C’est qu’il se sait lui-même enfermé dans cette nasse où tombe toute tentative d’écrire l’Algérie d’aujourd’hui. Un piège, incontournable, où jamais l’on ne peut se heurter au réel que dans l’atroce et le barbare. Un piège où, dans cette impossibilité d’envisager le monde autrement, l’on ne sait échapper à ce réel qu’en basculant dans la rêverie. Ainsi l’exil y est-il le chemin que prend toute parole algérienne, désormais captive de cette guerre barbare, engloutie par la tragédie dans laquelle s’est enfoncée l’Algérie.

Salem Bachi refuse pourtant pareil dictature et dédaigne de plier sa langue aux contraintes du moment. Il ne se fait pas le chantre de la perte. Son écriture tour à tour voluptueuse et voyoute, lyrique, épique, emprunte la structure des contes des mille et une nuits pour mieux déjouer et l’empreinte morbide du réel et l’artifice du songe. Il joue de tous les registres et réussit sans effort à exhumer sous la sublime faconde orientale un texte d’une très grande vérité. Un texte qui ne respire ni l’impuissance en face de la vie, ni la moindre suffisance littéraire. --Joël Jégouzo.

La Kahéna, Roman, Gallimard, 2003.
ISBN-10 : 2070704254
ISBN-13 : 978-2070704255


Louis Bergagna ? Un colon de la dernière averse, comme se plaît à le décrire la narratrice de ce roman. Débarqué en 1900 en Algérie, à Cyrtha, Louis Bergagna entreprend alors la conquête d'un pays colonisé depuis soixante-dix ans. Quête absurde. Quête éperdue de richesse et de gloire qui le conduira en Guyane puis en Amazonie brésilienne, avant de le ramener à Cyrtha où il bâtira sa maison, La Kahéna. Dans cette énigmatique demeure se croiseront, pendant plus d'un demi-siècle, plusieurs générations, dévoilant peu à peu l'histoire de l'Algérie, de sa colonisation à son indépendance, jusqu'aux émeutes sanglantes d'octobre 1988

Autoportrait avec Grenade, Récit, du Rocher, 2005.
ISBN-10 : 2268053121
ISBN-13 : 978-2268053127


Autoportrait avec Grenade pourrait tout aussi bien s'intituler Autofiction avec Grenade. Car c'est bel et bien d'une autofiction qu'il s'agit avec ce récit, enlevé, tendre et ironique, où l'auteur maintient toujours une égale tension entre son passé, celui de sa famille et du monde arabe, et son avenir qu'il sent précaire. Entre les deux un présent chaotique, jalonné de rencontres cocasses avec son éditeur ou, mieux, avec des personnages issus de ses ouvrages précédents, morceaux de bravoure qui donnent lieu à de mémorables dialogues. Et puis il y a Grenade, ses souvenirs historiques et littéraires. Historiques, quand l'auteur ausculte le passé de la civilisation arabe, quand cette dernière étincelait de tous ses feux sur la rive européenne de la Méditerranée. Littéraires, quand sont convoqués les mânes de Garcia Lorca ou de Manuel de Falla. Au milieu de tout cela un homme qui cherche, qui doute, qui s'interroge, donnant pour notre plus grand plaisir un texte drolatique où la pudeur de l'auteur masque à peine un formidable appétit de vivre.

Tuez-les tous, Roman, Gallimard, 2006.
ISBN-10 : 2070347796
ISBN-13 : 978-2070347797


"Ils marchaient dans la nuit noire. Elle versait des larmes. Il détestait ça. Il avait envie de la tuer. Il tuerait l'Amérique à travers elle. Et lui serait l'affirmation la plus haute du néant. Et demain matin, il garderait les yeux ouverts quand il lancerait le Boeing 767 de la compagnie American Airlines sur les deux tours les plus orgueilleuses de l'humanité. Les yeux grands ouverts. " Le 11 septembre 2001, un terroriste, aidé de ses complices, prend le contrôle d'un avion et le précipite sur le World Trade Center. Salim Bachi retrace la vie et les pensées de cet homme quelques heures avant la tragédie.

Le silence de Mahomet, Roman, Gallimard, 2008.
ISBN-10 : 2070402452
ISBN-13 : 978-2070402458


Mahomet fut un homme passionné avant d'être le prophète de l'islam. C'est à présent un personnage de roman. Un roman qui se déploie aux alentours de l'an 600 après J.-C., entre La Mecque et Médine, du désert d'Arabie aux abords de Jérusalem. Homme singulier, contesté par les siens, Mahomet est d'abord un orphelin, enrichi par son premier mariage. Marchand prospère visité par Dieu à quarante ans, prophète et homme d'Etat visionnaire à cinquante, amant et conquérant impitoyable, Mahomet ne cesse d'embraser les âmes. En prêtant sa plume aux proches de Mahomet, de Khadija, sa première femme, à son meilleur ami, le calife Abou Bakr, du fougueux Khalid, conquérant de l'Iraq, à Aicha, son dernier amour, Salim Bachi fait oeuvre de créateur et parvient à nous faire sentir l'humanité complexe de cet homme d'exception.

Les douze contes de minuit, Nouvelles, Gallimard, 2007.
ISBN-10 : 2070782166
ISBN-13 : 978-2070782161


"Les Algériens décidèrent de s'entre-tuer. La guerre investit Cyrtha l'immémoriale. Sur le champ de bataille, la raison des uns égorgeait la raison des autres. On se trucidait pour l'amour de Dieu, de la Liberté, du Bien, du Beau, du Vrai. On assassinait des enfants pour le bonheur universel. Contents et heureux, on quittait ensuite cette terre pour se reposer dans les vertes prairies d'Allah..." Ce recueil de douze nouvelles clôt le cycle de Cyrtha, ville imaginaire où se situaient les deux premiers romans de Salim Bachi. L'auteur propose ici la saisissante vision d'une Algérie contemporaine souvent absurde et violente, hantée par d'inépuisables ressentiments et par un désenchantement qui a rongé jusqu'à sa jeunesse. L'écriture, tour à tour lyrique et grinçante, entraîne ces récits dans une succession de tableaux presque somnambuliques.

Le grand frère, Histoire courte, du moteur, 2010.
ISBN-10 : 2918602035
ISBN-13 : 978-2918602033


Le Grand Frère a choisi Rachid parce qu'il avait l'air plus con que les autres. Parce qu'il ne lui poserait aucune question.





fr.wikipedia.org - Salim Bachi
www.emarrakech.info - Salim Bachi : puiser dans l'histoire musulmane pour comprendre mieux l'Islam
www.lexpressiondz.com - Mon prochain roman parle du Prophète Mohammed
Recherche personnalisée