Recherche personnalisée

vendredi 23 octobre 2009

Anouar Benmalek

Lieu de naissance : Casablanca (Maroc)
Nationalités : algérienne et française
Études : doctorat d'État en probabilités et statistique
Profession actuelle : Maître de conférences à l'université (collège H.D.R.)
Professions exercées en Algérie : Professeur à l'Université des Sciences et Techniques d'Alger, chroniqueur dans un hebdomadaire (Algérie Actualité), reportages en free lance au Moyen Orient
Divers : Secrétaire général du Comité algérien contre la torture (CACT) de 1989 à 1991
Médaille de la ville de Rennes (France) pour son activité littéraire

lundi 12 octobre 2009

Kateb Yacine


Kateb Yacine (Kateb de son nom, Yacine de son prénom) est un écrivain algérien né à Constantine le 2 août 1929, mort à Grenoble le 28 octobre 1989.

Kateb Yacine est né vraisemblablement le 2 août 1929 (peut-être le 6 août) à Constantine mais se trouve inscrit à Condé Smendou, aujourd'hui Zighoud Youcef.

Il est issu d'une famille berbère chaouis lettrée de l'est algérien (Nadhor), appelée Kheltiya (ou Keblout). Son grand-père maternel est bach adel, juge suppléant du cadi, à Condé Smendou (Zighoud Youcef), son père avocat et la famille le suivent dans ses successives mutations. Le jeune Kateb (nom qui signifie «écrivain») entre en 1934 à l'école coranique de Sedrata, en 1935 à l'école française à Lafayette (Bougaa en basse Kabylie, actuelle wilaya de Sétif) où sa famille s'est installée, puis en 1941, comme interne, au lycée de Sétif : le lycée Albertini devenu lycée Kerouani après l'indépendance.

Mouloud Feraoun


Mouloud Feraoun est un écrivain kabyle algérien d'expression française né le 8 mars 1913 à Tizi Hibel en haute Kabylie (Algérie) et victime à Alger le 15 mars 1962, avec cinq de ses collègues inspecteurs de l'Éducation Nationale, de l'assassinat de Château-Royal.

Les victimes étaient :
Marcel Basset, directeur du Centre de formation de l'Éducation de Base à Tixeraine (CSE d'Algérie)
Robert Eymard, ancien instituteur et chef du bureau d'études pédagogiques aux CSE
Mouloud Feraoun, directeur adjoint au chef de service des CSE, ancien instituteur et écrivain
Ali Hammoutène, inspecteur de l'Education Nationale, Directeur adjoint aux CSE et ancien instituteur
Max Marchand, chef de service aux CSE et ancien instituteur
Salah Ould Aoudia, ancien instituteur et inspecteur des centres de la région Alger Est

lundi 5 octobre 2009

Maya Arriz Tamza


Maya Arriz-Tamza est ne le 27 octobre 1957 dans les Aures (Algérie).
Il migre a Marseille en 1963.

Après diverses activités, il se consacre a l'Art de la Parole : le conte.

Maya Arriz Tamzaest auteurs de romans, de contes, de pièces de théâtre.

dimanche 4 octobre 2009

Dictionnaire des Auteurs Maghrebins


Editeur : Karthala; Édition : KARTHALA ACCT (17 avril 1992)
Collection : Lettres du Sud
Langue : Français
ISBN-10 : 2865370852
ISBN-13 : 978-2865370856

Tahar Ben Jelloun

Je suis né à Fès le 1er décembre 1944.
J'ai fréquenté d'abord l'école coranique du quartier, ensuite, à 6 ans je suis entré à l'école primaire franco-marocaine bilingue. Le matin l'enseignement était donné en français, l'après midi en arabe. L'école était dirigée par un Français.
En 1955, mes parents déménagent à Tanger où je rejoins avec mon frère l'école primaire du détroit où je passe le certificat d'études primaires.

En 1956, j'entre au lycée Ibn Al Khatib. Enseignement à majorité francophone.
Après le brevet je passe au lycée français Regnault où j'obtiens mon baccalauréat en 1963.
A Rabat, études de philosophie.

samedi 3 octobre 2009

Noureddine Aba

Né en novembre 1921 à Sétif, il a étudié au lycée Albertini (aujourd’hui Mohamed Kerouani) en même temps que Kateb Yacine. C’est à cette époque qu’il écrit ses premiers poèmes et adhère au Mouvement pour le triomphe des libertés démocratiques (MTLD).
Il entre à la Faculté d’Alger pour y poursuivre des études de droit qu’il n’achèvera pas pour se consacrer au journalisme. A ce titre, il assistera au fameux procès de Nuremberg de 1945 où furent jugés les dirigeants nazis. Cette confrontation avec l’événement historique le poussera à inscrire sa production littéraire et théâtrale dans une vision humaniste globale marquée par la Deuxième Guerre mondiale, comme dans sa pièce de théâtre : Le dernier jour d’un nazi, et sur la question palestinienne, abordée dans son recueil de poèmes Montjoie Palestine ou dans les pièces L’aube à Jérusalem, Gazelle après minuit, C’était hier Sabra et Chattila...
Recherche personnalisée