Recherche personnalisée

jeudi 5 novembre 2009

Hamid Ait-Taleb


Hamid Aït-Taleb (né le 6 juin 1979 en Algérie) est un écrivain de langue française.

Loin des sentiers montagneux de Kabylie, sa famille nombreuse débarque en Normandie. Ce gosse du Bled et du Bescherelle relie les deux rives par son amour du théâtre et de l'écriture. Il compose ses papiers clandestins dans des cahiers noircis de poésie.

Il grandit, l'étincelle de ses voyages dans les yeux. A treize ans, il fait le tour du Maroc. A quinze ans, il voyage à bord du Tijdloos, un trois mats centenaire et parcourt la Hollande.

Parmi ses périples, il crée et anime à 17 ans, un atelier d'écriture en Afrique, au Niger entre le Sahara et Aderbissenet. Il y emmène des jeunes issus de «quartiers sensibles» et partage sa passion pour les mots.

Rebelle, il quitte le CLE (Collège-Lycée Expérimental), obtient son bac en candidat libre.

Au Portugal, il tombe amoureux de la culture du Fado. Il tisse des liens forts avec de nombreux artistes, intellectuels, peintres et poètes.

Ses distinctions littéraires se succèdent : Lauréat du prix Coup de plume Gallimard pour les nouvelles Mazeltof en 1999 et Requiem pour du pipeau en 2000.

En septembre 1999, Il réalise un reportage à New York, sur le thème des intégrismes religieux, deux ans avant les événements du World Trade Center. Il milite contre le racisme et l’antisémitisme et participe à de nombreuses conférences.

Diplômé en Sciences Humaines de l'Université de Caen et de la Sorbonne, Hamid Aït-Taleb réside à Londres depuis des années.


De grâce, roman- Watch more Videos at Vodpod.


En 2009, il se rend en Algérie où il reçoit un accueil très chaleureux au Centre Culturel Français de Constantine.

Il participe à une table ronde à l'Ecole Normale Sup sur le thème de "l'immigration et des métamorphoses d'identité", suivie d'un festival du film en présence notamment de l'ambassadeur à l'ONU des droits de l'Homme François Zimeray.

Il reçoit le 1er Prix de la Sorbonne 2009 pour la nouvelle Les Tuiles Andalouses.
DE GRÂCE, paru chez JC Lattes, est son premier roman. Il évoque le 17 octobre 1961 à travers l’histoire de la jeune Dihya qui survit dans les bidonvilles de Nanterre. Elle rêve d’émancipation et de Mille et Une Nuits.

Bibliographie

Mazeltof, prix Coup de plume Gallimard, nouvelle, 1999.

Requiem pour du pipeau, prix Coup de plume Gallimard, nouvelle, 2000.

Recueil collectif Histoires de familles, Gallimard, Nouvelle.

De grâce, JC Lattes, roman, 2008.
ISBN : 978-2-7096-2892-1
EAN : 9782709628921
ISBN : 2709628929


Dihya a presque 20 ans. Elle a quitté l’Algérie en guerre avec toute sa famille, laissant derrière elle les sentiers de Palestro, le bruissement des tentes berbères, les figues de barbarie, les terres arides, troquant sa jeunesse contre un baraquement en tôle dans le bidonville de Nanterre, où s’entassent ceux qui comme Dihya ont cru à la terre promise. Dans la solitude de sa baraque, pour tromper le silence et l’ennui, Dihya s’empare des deux seules armes qui lui restent : un vieux cahier où elle écrit des contes, ses mille et une nuits, découvrant le goût des mots sucrés comme des dattes et un bâton de rouges à lèvres qu’elle porte avec fierté lorsqu’elle s’échappe du bidonville, trompant le couvre feu instauré par le préfet Papon, et déambule quelques heures dans les rues enchantées de la capitale comme une vraie parisienne. Dihya ne veut pas que le pays des Lumières les oublie entre les fantômes et les rats. Parce qu’elle désire être une femme libre qui ose se maquiller, hausser le regard, badiner et faire entendre sa voix, impure, indigne peut-être mais la sienne que nul ne pourra étouffer, elle participe à la manifestation pacifique du 17 octobre 1961 dans les rues de Paris. Nul ne se doute de la répression sanglante qui fera plus de 200 morts.


De grâce, roman- Watch more Videos at Vodpod.

fr.wikipedia.org - Hamid Aït-Taleb
www.impudique.net - La grâce de Hamid Aït-Taleb
Recherche personnalisée